Sulfurnews.com » Autres conseils » Assurance auto provisoire 1 mois : quand y avoir recours ?

Assurance auto provisoire 1 mois : quand y avoir recours ?

D’une durée d’un jour à plusieurs mois (3 mois au maximum), l’Assurance auto provisoire est la solution idéale et adaptée à beaucoup de cas. Souple et adaptable à toutes les exigences, ce type de contrat permet de rester en conformité avec la loi sans avoir à contracter une assurance classique d’un an. Zoom sur les situations nécessitant une assurance auto provisoire d’un mois.

Assurance auto provisoire d’un mois : quand est-elle nécessaire ?

L’obligation d’assurance au tiers oblige à assurer tout véhicule mis en circulation. Cet impératif ne fait aucune dispense ni une utilisation exceptionnelle ni pour un court trajet. C’est à partir de cet instant que l’assurance auto temporaire prend tout son sens. Contrat temporaire permettant d’avoir une couverture assurance sur une période de 30 jours, ce type d’assurance mensuelle s’applique à plusieurs situations. Il convient lors du déplacement et de la mise en réparation d’un véhicule qui ne bénéficie plus d’une assurance classique. L’assurance auto provisoire mensuelle est aussi la solution pour utiliser un véhicule dont l’assurance principale n’est pas valable en France. Le recours à cette formule d’assurance est aussi recommandé pour couvrir une voiture non assurée prêtée à des parents ou amis en séjour chez soi. C’est par ailleurs la bonne option pour un véhicule non assuré mis en circulation uniquement pour les vacances. Elle est également la solution idéale pour couvrir un véhicule en transit sur le territoire français.

Dans certains cas spécifiques, le recours à l’assurance auto provisoire permet de s’assurer une couverture correspondant à ses exigences. Entre autres, il y a la location ponctuelle d’une voiture chez un professionnel de l’automobile ou un particulier et l’emprunt de la voiture d’un ami ou d’un proche pour une durée définie. Ici, cette assurance intervient pour compléter l’assurance principale de l’automobile louée ou empruntée. Elle prévient tout défaut de couverture, le constat général étant que les concessionnaires investissent peu dans l’assurance des véhicules mis en location.

Une assurance auto temporaire mensuelle peut constituer une solution provisoire pour rester en règle vis-à-vis de la loi en cas de défaut d’assurance classique pour une raison ou une autre.

Les garanties d’une assurance auto provisoire d’un mois

La souscription à une assurance auto provisoire mensuelle permet généralement d’avoir la garantie obligatoire qu’est la garantie au tiers. Celle-ci couvre uniquement les dommages aux tiers quand la responsabilité civile du conducteur est engagée lors d’un accident de la route. Toutefois, en dehors de la responsabilité civile obligatoire, il est possible en fonction de l’assureur de souscrire à des garanties annexes. Il s’agit de la protection défense pénale et recours ainsi que toute assistance nécessaire. Certaines compagnies d’assurances proposent même d’autres garanties comme le bris de glace, l’incendie ou le vol. Seulement, ce sont des cas rares. Ces différentes options complémentaires entraînent naturellement des surcoûts qui peuvent rapidement gonfler la cotisation.

Pour la plupart des compagnies d’assurances, seules les automobilistes ayant 21 ans révolus sont éligibles à ce type de contrat. Ils doivent également être détenteur d’un permis de conduire de la catégorie B datant de plus de 2 ans. De plus, c’est un contrat essentiellement destiné aux particuliers. Partant de là, les sociétés et entreprises ne peuvent y souscrire. Le contrat couvre l’ensemble du territoire français. Dans bien de cas, il est aussi possible de l’utiliser dans certains pays de la communauté européenne.