Sulfurnews.com » Cuisine » Accords mets et vins : ce qu’il faut savoir

Accords mets et vins : ce qu’il faut savoir

Quand vient le moment de passer à table, il n'est pas toujours facile d'harmoniser les goûts des plats avec ceux du vin. D'autant plus que l'association de ces deux doit être complémentaire afin de créer une exaltation. Afin de simplifier les démarches, voici une revue sur tout ce qu'il faut savoir concernant les accords mets et vins.

Les règles à respecter dans les accords mets et vins

L'exercice des accords mets et vins évolue suivant un certain nombre de règles bien établies. En fait, celles-ci constituent la ligne de conduite à suivre pour créer des associations réussies et partagées. Leurs principes s'appliquent principalement sur 3 éléments, à savoir l'évolution de la qualité et le choix d'harmonisation aromatique.

La première règle des accords mets et vins implique de respecter l'équilibre des forces et l'évolution de la qualité gustative. Il s'agit dans ce cas-ci de hiérarchiser les vins de manière à ce que les plus acides soient dégustés bien avant leurs semblables sucrés. Par ailleurs, la qualité doit évoluer progressivement, c'est-à-dire partant des vins élégants et fins aux vins puissants pour finir sur des vins charnus.

Ceci dans le but de rester cohérent, vu qu'au début du repas, vous devez tout d'abord éveiller vos papilles et ensuite savourer. En clair, pour un accord cohérent, commencez avec un mousseux, suivez avec du blanc puis du rouge et enfin un moelleux.

La seconde règle des accords mets et vins stipule de suivre les harmonisations aromatiques et d'aller parfois au-delà. Autrement dit, vous devez associer les vins et les mets dont les arômes s'accordent, mais pas seulement. En effet, ce principe d'accords part du constat selon lequel certaines composantes de mets peuvent imposer une démarche en total désaccord avec les concordances aromatiques.

À titre d'exemple, les arômes d'une sauce contenant des champignons imposent des vins évolués au détriment des plus jeunes. Ici, seule la présence des champignons dicte l'accord de vin à faire et non celle du mets entier.

Les erreurs à éviter dans les accords mets et vins

Dans le processus des accords mets et vins, vous devez éviter certaines erreurs courantes afin de rester cohérent. Tout d'abord, comme indiqué précédemment, évitez de commencer vos repas avec des vins sucrés. Le sucre et l'alcool en première position d'accord ont comme effet d'alourdir, puis d'écraser les papilles gustatives. Ceci constitue d'emblée un grand désavantage, car votre appétit sera désormais entamé, compromettant ainsi toute la suite du repas.

Outre cette erreur d'harmonisation, vous devez par ailleurs éviter de prendre du champagne en dessert. En effet, les arômes du champagne, réputés d'une grande fraîcheur et d'une acidité accrue, sont reconnus pour éveiller et affûter les papilles. D'ailleurs, les règles d'accord sont très claires. Les vins acides se dégustent au début du repas, bien avant les autres, car les forces doivent s'équilibrer à tous les niveaux de la dégustation. En d'autres termes, consommer un champagne acide sur un mets sucré revient à reculer et déstabiliser les papilles.

En somme, les bases d'un accord réussi résident dans la texture du vin et du plat. Par ailleurs, vous devez savoir ajuster les idées reçues afin de toujours déguster vos mets avec le plus grand plaisir.